CONFÉRENCES THÉMATIQUES
« RIS DONC, PARTERRE, RIS DONC »


Dimanche 6 février 2022, Château de La Mogère


Léo Stambul et Marine Souchier

Marine SOUCHIER

CELLF, CNRS/Sorbonne Université


« Molière : la fabrique d’un classique »


400 ans après sa naissance, le nom de Molière semble suffire à résumer le théâtre comique du XVII e siècle et à en incarner toute la gloire. Les manuels scolaires présentent son œuvre comme unique exemple et parfait modèle de la comédie dite classique. Comment Molière a-t-il obtenu ce statut exceptionnel ? À quel moment la critique a-t-elle choisi de l’ériger en référence exclusive et en norme à suivre ? L’image de son œuvre telle que nous l’a transmise l’histoire littéraire correspond-elle à l’idée que ses contemporains — et Molière lui-même — s’en faisaient ? Pour faire de l’auteur de L’École des femmes un dramaturge classique, les historiographes ont dû opérer un travail de tri et de mise en fiction. Cette conférence retracera les étapes de cette « classicisation » de Molière, de sa mort en 1673 jusqu’aux années 1720. Nous verrons ainsi comment l’immédiate postérité a transformé l’auteur et ses pièces en symboles du patrimoine théâtral français.

Marine Souchier est professeure agrégée de lettres modernes et docteure ès lettres. Sa thèse, soutenue à Sorbonne Université en 2018, sous la direction de Georges Forestier, porte sur le statut de grand dramaturge et l’écriture de l’histoire littéraire au XVII e siècle. Elle étudie la vedettisation de Corneille, Racine et Molière et la minoration de leurs concurrents. Elle est l’auteure de plusieurs articles et communications consacrés à Molière, Racine et Corneille et a également édité une dizaine de paratextes théâtraux aux éditions Droz (Les Idées du théâtre. Paratextes français, italiens et espagnols des XVI e et XVII e siècles, 2020) et participe actuellement à l’édition du théâtre complet
de Campistron, Hardy et Rayssiguier aux éditions Classiques Garnier.