CONFÉRENCES THÉMATIQUES
« RIS DONC, PARTERRE, RIS DONC »


Dimanche 16 janvier 2022, Château de Flaugergues


Caroline Labrune

Caroline LABRUNE

CELLF, CNRS/Sorbonne Université


« Le Festin de Pierre de Molière à Thomas Corneille : une opération de déminage ? »


Quiconque traite du Festin de Pierre de Molière ne peut manquer d’évoquer les remous que la pièce a provoqués : outre le fait que son auteur est coutumier de la provocation, et que le texte de la pièce fut amendé dès la deuxième représentation, Thomas Corneille est connu pour en avoir « purgé les choses qui blessaient la délicatesse des scrupuleux » dans la réécriture versifiée qu’il en fit en 1677.
Or, ne faudrait-il pas nuancer à plusieurs égards l’opération de « déminage » dont l’original moliéresque fut l’objet de la part de Thomas Corneille ?

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégée de lettres modernes et docteure ès lettres, Caroline Labrune est spécialiste du théâtre sérieux du XVII e siècle. Elle a publié en 2021 sa thèse remaniée aux éditions Honoré Champion, sous le titre Fictions dramatiques et succession monarchique (1637-1691). Elle a également coordonné l’édition d’un numéro thématique de la revue Littératures classiques (n° 101 : Médiations et construction de l’Antiquité dans l’Europe moderne), participé à l’édition du théâtre complet de Pierre du Ryer (Scévole ; Dynamis, reine de Carie) et dirige actuellement l’édition du théâtre complet de Jean-Galbert de Campistron pour les éditions Classiques Garnier.